COMMUNIQUE 

LE BLOC, union syndicale AAL- SYNGOF-UCD, appelle solennellement le Premier ministre et le Ministre des Solidarités et de la Santé à stopper le plan blanc élargi.

Depuis le 13 mars, ce plan s’appliquant sur tout le territoire a imposé à tous les établissements de soins de consacrer tous leurs moyens à la prise en charge de l’épidémie COVID-19.

En moins de 24 heures tout a été mis en place pour faire face à cette épidémie : des dizaines de milliers d’examens diagnostiques et d’interventions ont été déprogrammées, des millions de consultations ont été annulées.

Seule a persisté la prise en charge des urgences et de quelques pathologies semi-urgentes.

Presque 2 mois plus tard, la situation sanitaire a évolué et le plan blanc élargi est toujours en vigueur : nous constatons chaque jour et de plus en plus l’aggravation des morbidités et de la mortalité des malades non COVID. Les patients présentent des états aggravés avec des retards diagnostiques et thérapeutiques lourds de conséquences. Toutes les spécialités médicales sont concernées.

Edicté pour lutter contre le risque COVID, le plan blanc a maintenant des effets délétères pour la santé publique, alors même que l’épidémie est presque éteinte sur une grande partie du territoire. Son rapport bénéfice/risque est devenu catastrophique.

Les praticiens comme les patients sont soumis à des injonctions paradoxales. Incités à revenir consulter leur médecin, les patients voient leur prise en charge effective paralysée par l’inertie des agences régionales de santé, et par des pouvoirs publics tétanisés par la crainte de manquer de moyens en cas d’éventuelle reprise du risque COVID. 

Cette crainte n’est pas fondée : le 13 mars il a fallu 24 heures à l’ensemble des établissements de soins et des médecins pour stopper toutes leurs activités programmées. Ce qu’ils ont fait, ils peuvent demain le refaire, et dans le même laps de temps, en cas de rebond épidémique.

Par crainte d’un risque potentiel, les pouvoirs publics font courir à toute la population un risque certain. 

Dans l’intérêt de la santé publique, il est plus que temps de mettre fin à cette incohérence administrative qu’est devenu le plan blanc élargi.   

 

- Dr Philippe CUQ, Président de l’UCDF, coprésident du BLOC

- Dr François HONORAT, Président de l’AAL, coprésident du BLOC

- Dr Bertrand de ROCHAMBEAU, Président du SYNGOF, coprésident du BLOC

 Contact Presse : Christine MORGES 06 08 25 67 76 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le BLOC : union syndicale AAL - SYNGOF - UCDF* est le premier syndicat représentatif des anesthésistes, gynécologues obstétriciens, et chirurgiens de France. Il est signataire de la convention avec l’UNCAM en 2016. Il est le deuxième syndicat des médecins spécialistes libéraux Français.

 

*AAL (Syndicat de médecins Anesthésistes Réanimateurs Libéraux) présidé par François Honorat ; SYNGOF (Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France) présidé par Bertrand de Rochambeau ; UCDF (Union des Chirurgiens de France) présidé par Philippe Cuq. 

 

 

 

 

 

UCDF - PREMIER SYNDICAT CHIRURGICAL FRANÇAIS
MEMBRE FONDATEUR DU SYNDICAT REPRÉSENTATIF LE BLOC UNION AAL-SYNGOF-UCDF

UCDF - Union des Chirurgiens De France

9 rue Ernest Cresson - 75014 PARIS
Tel: 01 45 42 40 40