COVID 19 - Reprise des activités

LES BESOINS MEDICAUX DES PATIENTS IMPOSENT LA REPRISE DES ACTIVITES ET LA LEVEE DU PLAN BLANC ELARGI

Depuis la mise en place du plan blanc élargi le 13 mars 2020 et du confinement généralisé de la population française par le décret du 16 mars 2020, de nombreuses pathologies continuent d’évoluer mettant en danger les patients et, imposant à plus de 5 semaines de confinement, une réévaluation médicochirurgicale de chaque situation.

Le bilan provisoire de l’épidémie COVID-19 ne doit pas être aggravé par une morbi-mortalité due à des retards diagnostiques ou thérapeutiques pour de nombreuses autres pathologies, en particulier les maladies chroniques et les affections de longue durée.

La réévaluation des indications opératoires qui est du rôle exclusif du chirurgien et de l’anesthésiste est maintenant une nécessité absolue.

Aucune ingérence bureaucratique ne doit interférer dans la décision médicale. Ce ne sont ni aux agences régionales de santé, ni aux directeurs d’établissements de définir les besoins médicaux des patients, et de fixer les indications opératoires.

Le syndicat LE BLOC, premier syndicat représentant les chirurgiens, les anesthésistes réanimateurs, et les obstétriciens appelle donc les équipes opératoires de France à une reprise raisonnée et sécurisée des activités médicochirurgicales.

Cette reprise doit s’effectuer :

- dans le respect strict de filières COVID+ et COVID-, nécessitant des moyens matériels et humains spécifiques

- en garantissant toute sécurité nosocomiale pour les patients

- en proposant un dépistage virologique des patients les plus à risque ainsi que des soignants

- en garantissant la protection sans faille des équipes soignantes

- en garantissant la réversibilité rapide de toute programmation

- en respectant les capacités et les moyens des services de réanimation

- et en portant une attention particulière aux patients les plus à risque (obésité, diabète, pathologies cardio-respiratoires…).

Cette stratégie sanitaire reposant sur des critères médicaux précis pourra être malheureusement mise en difficulté par l’insupportable pénurie de moyens gérée de façon étatique.

La mobilisation des équipes opératoires (Chirurgiens, Anesthésistes-Réanimateurs, Obstétriciens) reste totale pour éviter toute aggravation de la mortalité et toute perte de chance pour les patients. 

 

Dr Philippe CUQ, Président de l’UCDF, coprésident du BLOC

Dr François HONORAT, Président de l’AAL, coprésident du BLOC

Dr Bertrand de ROCHAMBEAU, Président du SYNGOF, coprésident du BLOC

Dr Gabriel SAIYDOUN, Président du CNJC- Jeunes Chirurgiens

 

 

 

 

UCDF - PREMIER SYNDICAT CHIRURGICAL FRANÇAIS
MEMBRE FONDATEUR DU SYNDICAT REPRÉSENTATIF LE BLOC UNION AAL-SYNGOF-UCDF

UCDF - Union des Chirurgiens De France

9 rue Ernest Cresson - 75014 PARIS
Tel: 01 45 42 40 40