NOTRE AVENIR

Chère consœur, cher confrère                                                                         23 novembre 2020

Evoquer notre avenir dans la situation sanitaire, économique et sociétale de notre pays est sûrement un exercice difficile. Toutes les terribles difficultés des derniers mois ne doivent plus occulter un certain nombre d’informations qui impactent notre exercice et que nous devons partager. 

SITUATION SANITAIRE :

Nous avons beaucoup communiqué ces derniers jours pour éviter les déprogrammations administratives brutales et le risque de perte de chance pour de nombreux patients. La déprogrammation massive sur tout le territoire le 13 mars a été une grave erreur. Nous devons nous adapter à la situation sanitaire région par région, établissement par établissement et surtout rassurer les autorités sanitaires de notre grande réactivité. N’hésitez pas à nous faire part de situations anormales et abusives. Nous sommes en train d’étudier avec les assureurs et les juristes d’un transfert de la responsabilité médicale vers la responsabilité administrative en cas d’injonctions administratives abusives et incohérentes.

Dès le début du mois d’octobre, nous avons alerté le Directeur Général de la CNAM pour mettre en place une nouvelle indemnisation en cas de perte d’activité liée à la situation sanitaire. Ce dispositif débutera sur la première période du 15 octobre au 30 novembre et sera semblable à celui du printemps dernier. Cela est clairement insuffisant et ne compensera pas la perte d’activité… Cette aide vous sera proposée à partir du 1er décembre sur votre compte Ameli-pro. 

PLFSS 2021 :

Parmi les nombreux articles qui vont permettre de distribuer plusieurs dizaines de milliards aux établissements et simplement 300 millions aux soignants libéraux, il faut noter que cette loi va prolonger jusqu’en 2023 la convention médicale actuelle qui devait se terminer en 2021, afin d’éviter tout débat avant les élections présidentielles. C’est une vraie rupture de contrat, nous l’avons immédiatement signalé au directeur de la CNAM. Nous devrons dès 2021 trouver des solutions pour faire évoluer les tarifs et l’OPTAM-CO. Nous avons aussi noté la création d’un forfait à la charge du patient qui se présenterait aux urgences hospitalières sans qu’il y ait d’hospitalisation…

NÉGOCIATIONS CONVENTIONNELLES EN COURS :

Nous avons fait des propositions pour améliorer le tarif de nos actes en secteur 2 et en OPTAM-CO, et proposé l’intégration des anesthésistes dans l’OPTAM-CO (OPTAM-ACO). Les négociations se poursuivent et nous vous tiendrons informés.

DECRET IBODE :

Ce dossier n’est toujours pas réglé malgré un consensus trouvé début mars à la DGOS. La folie bureaucratique ! Quelle situation kafkaïenne ! Un nouveau décret absurde doit sortir ne réglant que le problème des trois premiers actes exclusifs et laissant les 13 000 infirmières de diplôme général exerçant dans les blocs opératoires du secteur public et du secteur privé dans l’incertitude juridique. En lien avec la FHP et les autres fédérations nous venons de saisir le Ministre et nous attaquerons si nécessaire en Conseil d’Etat ce décret.

ELECTIONS URPS :

Les prochaines élections professionnelles aux URPS auront lieu en avril 2021 et pour la première fois par vote électronique. Ces élections permettent dans un premier temps d’élire vos représentants aux URPS médecins de votre région et surtout dans un deuxième temps de donner la REPRÉSENTATIVITÉ SYNDICALE permettant l’accès aux négociations conventionnelles et d’être l’interlocuteur représentatif pour les pouvoirs publics. Fort de ces 2 grands succès en 2011 et en 2016 « LE BLOC union syndicale AAL-SYNGOF-UCDF » est devenu un syndicat représentatif des médecins spécialistes libéraux. Notre succès a dû déranger les autres syndicats et à leur demande, Madame Touraine, alors Ministre, a supprimé le collège 2 (anesthésistes, chirurgiens, obstétriciens) pensant nous faire disparaître.

Nous avions 2 possibilités : rester seul et se présenter aux suffrages des médecins spécialistes avec une indiscutable infériorité numérique ou bien s’associer dans une union syndicale avec AVENIR SPÉ, nouveau syndicat de spécialistes. Nos Conseils d’Administration ont choisi cette solution et nous présenterons donc des listes « UNION SYNDICALE AVENIR SPÉ – LE BLOC » dans toutes les régions. Nous aurons ainsi la possibilité de revaloriser l’ensemble des spécialistes libéraux avec un programme clair et précis.

A partir du jeudi 10 décembre nous vous donnerons rendez-vous tous les jeudis pour vous présenter nos propositions et échanger avec vous dans des formats vidéo qui, situation sanitaire oblige, remplaceront au moins au début, les réunions régionales présentielles prévues.  

Bien sûr dans ce monde instable et incertain où les crises sanitaires, économiques et politiques s ‘enchaineront il est difficile de parler d’avenir.

Notre avenir nous appartient, en résistant souvent aux délires et aux incompétences des pouvoirs publics, en proposant toujours des solutions pratiques et innovantes et en valorisant toujours les exigences de qualité et de sécurité que nous devons aux patients.

Notre avenir nous appartient, si nous gardons la détermination et la conviction que notre exercice, indispensable et essentiel dans l’offre de soins doit être reconnu à sa juste valeur par les pouvoirs publics.

N’hésitez pas à nous faire part de vos difficultés et de votre souhait à vous engager dans notre représentation régionale.

Votre adhésion est le premier témoignage de votre soutien

Nous vous donnons rendez-vous jeudi 10 décembre. Toutes les informations seront sur le site et vous seront communiquées par mail 

Bon courage à tous, protégez-vous et à bientôt

Confraternellement

Philippe CUQ

 

 

  

UCDF - PREMIER SYNDICAT CHIRURGICAL FRANÇAIS
MEMBRE FONDATEUR DU SYNDICAT REPRÉSENTATIF LE BLOC UNION AAL-SYNGOF-UCDF

UCDF - Union des Chirurgiens De France

9 rue Ernest Cresson - 75014 PARIS
Tel: 01 45 42 40 40